• Stay

Ça s'est passé en juillet-août 1918

Découvrez les évènement marquants du mois de juillet 1918 :

Réquisitions

Versement d'indemnités de cantonnement des troupes américaines stationnées à Pontoise.

Hôpital militaire

En raison de la formation sanitaire en cours d'exécution de la ville, l'Hôpital auxiliaire 181, installé à la caserne Bossut dans le secteur vétérinaire est transféré au collège (actuel Chabanne). Les Pontoisiens pourront rendre visite aux blessés qui se trouvent plus près du centre ville. Le collège est de nouveau hôpital militaire comme en 1914. Il a été rendu aux écoles en 1916, puis réoccupé en 1918.

Rationnement

Circulaire du sous-préfet de Pontoise qui stipule aux maires d'encourager leurs administrés à constituer des stocks de pétrole et d'essence, car une pénurie peut être envisagée lors de l'hiver prochain.

Soldats

Hommage aux Pupilles de la nation à la salle des fêtes pour la fête nationale du 14 juillet.

Vie municipale

Démission de M Mallet maire, pour raisons de santé invoquées ; entré au conseil municipal en 1888, adjoint en 1901 et maire en 1904.

Paul Guillard nouveau maire de Pontoise par intérim.

Rationnement

Mise à disposition par la sous-préfecture de farine lactée Nestlé pour les familles en vente et fixation du prix du kg de pommes de terre à 50f les 100 kg.

Chasse

Autorisation de détruire les sangliers qui ont proliféré dans la région, suite à l'absence de droit de chasse pendant les hostilités. La capture des animaux se fera avec des fosses  à loup, pièces et collets, mais le poison est interdit.

Découvrez les évènement marquants du mois d'août 1918 :

Blessés

Réquisition du collège par le service de la Santé pour y installer un hôpital militaire : les classes sont déplacées dans des immeubles situés rues Gambetta, de Gisors, de la Citadelle. Les travaux de peinture du dit collège seront refaits par des prisonniers allemands.

Soldats

A l'occasion du commencement de la cinquième année de guerre, le 4 août prochain auront lieu des prières publiques pour la victoire de la France et de ses alliés.

Rentrée scolaire

Rentrée scolaire impossible au collège : occupation militaire par l'hôpital.

Fermeture depuis juin des écoles réquisitionnées par les services sanitaires de l'armée : 800 élèves sans classe et plaintes des familles.

La dernière mode à Paris

Carte postale couleur 1918

Archives municipales, fonds Renevey

Hôtel de Ville

2, rue Victor-Hugo
95 300 Pontoise
Tél. 01 34 43 34 43

Lundi, mardi, mercredi : 8h45-17h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 8h45-16h30
Samedi : 8h45-12h15

Lettre d'information