• Stay

Pontoise, résidence préférée de Saint Louis

Saint-Louis

Quarante-quatrième roi de France, Louis IX, né il y a 800 ans, a connu une destinée hors norme. Sur le trône dès l’âge de 12 ans, guéri miraculeusement d’une grave maladie à 30 ans, le monarque capétien fut considéré comme un saint de son vivant.

Il sut atténuer les excès de la féodalité au profit de l’intérêt général, développer la justice et la diplomatie et bâtir de nombreux établissements religieux. Sous son règne, Pontoise, devenue sa résidence principale, connaît son apogée.

L’univers idéal pour une éducation pieuse

Dès les premières années de son règne, Louis IX grandit dans les appartements royaux installés à Pontoise, dans une fortification surplombant l’Oise.

Sa mère Blanche de Castille est alors régente du royaume de France. Elle souhaite pour son fils, encore mineur, une éducation pieuse et un univers sain, loin du tumulte de Paris. Son choix se porte sur le château de Pontoise, lieu de villégiature royale dès le règne de Louis VI au XIIème siècle. Ce site lui permet de surveiller depuis le chemin de ronde l’avancée des travaux de son abbaye à Maubuisson.

Dès le début, la bourgeoisie de la ville jure fidélité à la famille royale. Cette allégeance restera à jamais scellée, y compris aux heures sombres de la "Fronde des Barons", qui voit les seigneurs français se liguer contre la famille royale, refusant “le pouvoir d’un roi-enfant, d’une régente castillane et d’un ministre italien”. Louis IX, qui sortira vainqueur et grandi de ce conflit, saura s’en souvenir en effectuant de multiples donations à Pontoise.

Le vœu de croisade

Après son mariage avec Marguerite de Provence en 1234, Louis IX et son épouse continuent de séjourner fréquemment à Pontoise. La topographie du château convient parfaitement au couple royal !
Grâce à un escalier reliant leurs chambres, mari et femme peuvent s’accorder quelques moments d’intimité sans froisser une reine-mère très envahissante, qui refuse de les voir ensemble.

En 1244 encore, le roi choisit Pontoise pour se remettre d’une dysenterie. La maladie le ronge tellement qu’il frôle la mort. Aux yeux de ses proches et de ses sujets, sa rémission est miraculeuse. L’heureux dénouement motive non seulement son vœu de croisade mais également sa volonté d'offrir à Pontoise des établissements religieux.

Le roi fait ainsi construire en 1257 une première église : "Notre-Dame’', qui remplace alors une chapelle devenue trop petite pour accueillir les nombreux pèlerins venus honorer "La Vierge Miraculeuse". La statue du XIIIème siècle, apportée par le moine normand Guillaume, était réputée pour redonner vie aux enfants morts-nés.

Puis, en 1259, le souverain fait édifier au bord de l’Oise, un Hôtel-Dieu. L’établissement plus spacieux, administré par des religieuses augustines, permet d’accueillir et de soigner deux fois plus de malades qu’au sein du précédent hôpital installé face à l’église Saint-Maclou.

Mort en 1270 à Tunis au cours de la huitième croisade, Louis IX fut canonisé en 1297. Une copie de sa signature, retrouvée dans les archives de l'Hôtel-Dieu, est conservée aux Archives de Pontoise et une place du centre-ville porte son nom.

Hôtel de Ville

2, rue Victor-Hugo
95 300 Pontoise
Tél. 01 34 43 34 43

Lundi, mardi, mercredi : 8h45-17h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 8h45-16h30
Samedi : 8h45-12h15

Lettre d'information