• Stay

Pissarro et Pontoise

Portrait de Camille Pissarro - Vers 1898 Tirage albuminé d'époque © Archives Musée Pissarro

Cette année, Pontoise met à l’honneur Pissarro : l’illustre maître de l’Impressionnisme qui vécut une quinzaine d’années dans notre belle ville.

Les paysages gravés de Pontoise

C’est en 1866 que Camille Pissarro visite pour la première fois Pontoise. La ville, dont la gare ferroviaire a été inaugurée trois ans plus tôt, n’est plus qu’à cinquante minutes de Paris. Elle est donc facile d’accès mais conserve pour autant des paysages ruraux et des marchés pittoresques. Camille Pissarro prend vite goût aux reflets de l’Oise, à son pont animé et aux champs variés qu’il reproduit inlassablement sur la toile.

En 1872, Pissarro, alors installé durablement à Pontoise, invite Cézanne et Guillaumin à le rejoindre. Les trois amis peignent sur les bords de l’Oise et s'initient à la gravure chez le Dr. Gachet. Ce graveur amateur et talentueux possède en effet une presse non loin de Pontoise, à Auvers-sur-Oise. Chacun signe son estampe par un motif distinctif : une fleurette pour Pissarro, un pendu pour Cézanne, un chat pour Guillaumin et un canard pour le Dr. Gachet.

A partir de 1879, séjournant toujours à Pontoise, Pissarro collabore avec Degas. Ensemble, ils révolutionnent l’estampe originale. Les deux artistes s’essaient ensuite à la gravure en couleurs sous l’influence de la découverte des estampes japonaises et inventent la gravure impressionniste. Ces précieuses gravures sont très rarement dévoilées au public pour des raisons de conservation. Elles seront à découvrir dans l’exposition du Musée Tavet qui bénéficie pour l’occasion de la collaboration exceptionnelle de la Bibliothèque Nationale de France ainsi que des prêts notamment du Musée André-Malraux du Havre et du Musée Faure d’Aix-les-Bains.

Pontoise, un foyer d’artistes au XIXème siècle

Grâce à la présence de Pissarro, de nombreux artistes découvrent et peignent les paysages de Pontoise. Si Paul Cézanne, Armand Guillaumin et Edouard Béliard sont accueillis par le peintre impressionniste dès la fin de l’été 1872, d’autres artistes le rejoindront comme Ludovic Piette, Victor Vignon puis Paul Gauguin qui sera son élève entre 1879 et 1883. Les fils de Camille Pissarro, Lucien, Georges, Félix (né à Pontoise) et Ludovic-Rodo auront parfois également à coeur de représenter Pontoise où ils reviendront rendre visite à leurs cousins.

Peu de temps avant de quitter Pontoise en 1883, Pissarro recommandait encore la ville à son ami Claude Monet soulignant que ”le pays est très beau” et qu’il la quitte à regret (lettre de Pissarro à Monet du 18 septembre 1882). Si Monet choisira finalement Giverny quelques années plus tard, c’est toujours à Pissarro que l’on doit la présence de Van Gogh à Auvers-sur-Oise. En effet, Vincent s’installe à Auvers-sur-Oise chez le docteur Gachet en 1890, suite aux recommandations de Camille faites à son frère Théo Van Gogh.

De nombreux autres artistes de la seconde moitié du XIXème siècle ont représenté Pontoise comme l'ami de Lucien et Camille Pissarro, le néo-impressionniste Louis Hayet, le paysagiste Clovis Cousin, les postimpressionnistes Gustave Loiseau et Emilio Boggio, puis Octave Linet, les peintres espagnols Luis Jimenez y Aranda et Emilio Sanchez-Perrier… Leurs oeuvres sont à découvrir au musée Pissarro de Pontoise nouvellement rénové.

 

Hôtel de Ville

2, rue Victor-Hugo
95 300 Pontoise
Tél. 01 34 43 34 43

Lundi, mardi, mercredi : 8h45-17h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 8h45-16h30
Samedi : 8h45-12h15

Lettre d'information

randomness