[17/01/2022] La situation sanitaire dans le Val-d’Oise est toujours fortement dégradée.

Dans le département, le taux d’incidence s’élève aujourd’hui à 4040 et le taux de positivité à 24,4, correspondant à près de 50 500 nouveaux cas dépistés positifs par semaine. Le taux d’incidence du Val-d’Oise est le plus élevé des départements de France métropolitaine.

👉 La population active est particulièrement touchée, le taux d’incidence est de 6 633 pour les 30-39 ans et 4 901 pour les 40-49 ans. De surcroît, le taux d’incidence des personnes de plus de 65 ans, les plus fragiles face au virus, est très important, s’établissant à 1 474. Le taux de reproduction s’élève quant à lui à 1,36, signe que le virus circule activement.

👉 Conséquence directe de cette situation sanitaire aggravée, le secteur hospitalier est impacté avec un nombre d’hospitalisations de patients atteints de la Covid-19 augmentant sensiblement. Il en va de même du taux d’occupation des lits de réanimation : le 12 janvier dernier, 56,8% des lits de réanimation étaient occupés par des patients atteints de la Covid-19. De même, dans les écoles, le nombre de classes fermées a considérablement augmenté (623 fermetures à ce jour).

✅ Des moyens efficaces pour lutter contre cette pandémie existent, au premier rang desquels la vaccination et le respect des gestes barrières.

🟥 Compte tenu de ces circonstances et prenant acte des décisions des juges des référés des tribunaux administratifs de Paris et des Yvelines, qui ont exclu la possibilité d’imposer le port du masque sur l’ensemble du territoire d’un département, le préfet du Val-d’Oise a pris ce jour un arrêté modifiant l’obligation du port du masque en extérieur. Cet arrêté rentre dans le cadre de la coordination zonale entre tous les départements de la région Île-de-France, nécessaire au regard des nombreux déplacements entre les territoires franciliens.

🛑 Désormais, le port du masque est obligatoire pour les personnes de 11 ans et plus :

  • dans les communes de plus de 10 000 habitants,
  • dans les communes de plus de 5 000 habitants,
  • ainsi que dans les communes suivantes : Boisemont, Puiseux-Pontoise, Neuville-sur-Oise, Ennery, Valmondois, Butry-sur-Oise, Mours, Nointel, La Frette-sur-Seine, Frépillon, Montlignon, Andilly, Margency, Piscop, Moisselles, Bonneuil-en-France, Le Thillay, Vaudherland, Roissy-en-France et Seugy, partageant le même tissu urbain que les communes précitées, (cf. cartographie jointe)

👉 Dans les situations suivantes :

  • aux abords de tous les établissements d’enseignement du premier degré, du second degré et du supérieur du Val-d’Oise, aux heures d’entrée et de sortie du public,
  • dans l’enceinte de toutes les gares SNCF, RATP et de toutes les gares routières du Val-d’Oise ainsi qu’à leurs abords, à leurs heures d’ouverture,
  • dans les lieux d’attente des transports en commun, notamment les arrêts de bus et de tramway et leur proximité immédiate,
  • aux abords de tous les lieux de culte, aux heures d’entrée et de sortie des offices et cérémonies,
  • au sein des marchés ouverts ou forains, des brocantes, vide-greniers et ventes au déballage,
  • au sein de tous les rassemblements, manifestations, réunions ou activités, réunissant 10 personnes ou plus, organisés sur la voie publique, quel que soit l’objet,
  • aux abords des centres commerciaux, à leurs heures d’ouverture,
  • dans toutes files d’attente spontanées ou organisées dans l’espace public.

👉 Le port du masque reste obligatoire dans les cours de récréation à partir du cours préparatoire (CP).

👉 L’obligation du port du masque ne s’applique pas :

  • aux personnes circulant à l’intérieur des véhicules particuliers et professionnels,
  • aux cyclistes,
  • aux usagers de deux-roues motorisés, dès lors qu’ils portent un casque intégralement fermé,
  • aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation,
  • aux personnes pratiquant une activité sportive en plein air.

Peut être une image de carte et texte