Pontoise

Ville d'art et d'histoire
  • Stay

Procédure de restauration de la couverture

Découvrez toutes les étapes de la procédure de restauration de la couverture.

Après nettoyage à sec du cuir de couvrure (peau de veau) et assouplissement de celle-ci par applications répétées de cire microcristalline, la couvrure est posée sur une peau de veau. On élague très légèrement le cuir de la couvrure originelle le long des bords
La peau de veau, utilisée pour le comblage de la couvrure est évidée de la surface correspondante. Les bords sont élagués puis on procède ensuite au collage des zones élaguées
Vue des comblages côté fleur. La peau de veau utilisée pour la réalisation des comblages est d'un seul tenant. Une première mise en teinte des comblages a été réalisée
Vue des comblages côté chair. L'on remarque les zones d'élagage
Restauration de la bride inférieure
Le vestige de la bride originelle, bien conservé, a pu être maintenu ainsi qu'une partie de la passementerie
Fixation des brides par reconstitution à l'identique du décor de passementerie en fines lanières de peau de porc
Décor de passementerie en voie d'achèvement sur brides centrales
Les passages des lanières originelles ont été réutilisés
Vue de la face interne de la couvrure, côté feuilleton
Fixation de la bride centrale sur le rabat prolongeant la couverture supérieure. Mise en teinte des lanières de porc
Passage des cinq supports de couture et passes des 2 tranchefiles à travers la couvrure restaurée. Bords de la couvrure non repliés à ce stade
Vue rapprochée des 7 fixations
Pose d'un feuilleton de protection sur les 7 fixations du corps d'ouvrage (après leur élagage et collage) et sur les fixations des 3 brides
Couverture supérieure
Couverture supérieure et rabat
Couverture inférieure