Pontoise

Ville d'art et d'histoire
  • Stay

Les fouilles archéologiques de Pontoise

Service archéologie - Archives Municipales de Pontoise

Sous nos pieds se cachent des “trésors”, traces d’un passé qui réserve bien des surprises.

L’archéologie, discipline scientifique née au XVIIIème siècle, permet de rechercher ce patrimoine enfoui dans le sol pour ensuite l’étudier. Les différentes fouilles menées à Pontoise au fil des années ont permis de retracer la petite et la grande histoire de la ville.

La découverte des origines de Pontoise 

Lorsque les documents écrits sont imprécis ou font défaut, l’archéologie permet souvent de percer des mystères. En étudiant les vestiges du sous-sol, des archéologues ont pu enquêter sur les origines historiques de Pontoise.

Les restes de trois marmottes et d’une mandibule de cheval, retrouvés sur un chantier réalisé en 1993 devant l’Hôtel de Ville, confirment la présence d’êtres vivants sur le territoire de la commune 70 000 ans avant J.C. L’arrivée à Pontoise des premiers hommes est située quant à elle, à l’époque protohistorique (avant -3 000 avant J.C.) grâce à la découverte de tessons de céramique retrouvés en 1984 sous la rue de l’Hôtel de Ville.

Les us et coutumes de nos aïeux

Pontoise est un village à l’époque gallo-romaine (-121avant J.C. à 476 après J.C.). Durant cette ère, les voies de communication et les premières demeures sont construites sur le site de l'actuel parc de l’école Saint- Martin. Les restes du pont antique sur l’Oise et les vestiges de murs retrouvés lors de fouilles confirment cette hypothèse.

Durant le Haut Moyen-âge, Pontoise est encore une "petite bourgade commerçante". Une nécropole est établie sur le plateau Saint-Martin. L’archéologie nous révèle ainsi de curieuses coutumes inspirées des rites mérovingiens. Un spectaculaire crâne en forme de pointe nous informe que les mères bandaient la tête de leurs enfants dès leur plus jeune âge, sans doute par pratique culturelle.

À partir du IXème siècle, de nombreux habitants s’installent dans l’actuel centre-ville, sur le Mont-Bélien. Une étude archéozoologique, réalisée en 2004 sur les  vestiges  osseux  d’animaux,  prouve même que l’élite seigneuriale consommait des cochons de premier choix, des sangliers et des volailles sur le site de l'ancien château royal.

Dès le IVème siècle, la religion chrétienne supplante les cultures païennes. Au cimetière installé au XIème siècle, sur les places du Petit et du Grand Martroy, presque tous les défunts sont enterrés la tête vers l’Ouest ain d'être face à la Terre Sainte lors du Jugement dernier. Dans ce cas comme dans bien d’autres, l’archéologie permet d’écrire l’histoire.

L’archéologie a aussi été utilisée pour dévoiler la vie des Pontoisiens du XIVème siècle. Le déblaiement de la cave des Moineaux entre 1988 et 1998 a permis de découvrir des restes de commerces de boucherie et de couture ainsi que de la vaisselle de maison et des jeux.

La fouille de la caserne Bossut en 2008 a dévoilé les munitions et le matériel militaires utilisés à Pontoise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Fouilles archéologiques

Fouilles archéologiques
randomness