• Stay

L'installation de la vidéoprotection

Vue de Pontoise

Soucieuse de garantir un cadre de vie agréable et sécurisé, la Ville a décidé, en complément des actions de prévention déjà menées, de mettre la vidéoprotection. Focus sur le dispositif.

La Ville a le devoir d’assurer la tranquillité et le maintien de l’ordre public sur son territoire. Un exercice ardu, mais qui se traduit à Pontoise par deux politiques menées conjointement et dont l'objectif est clair : assurer un cadre de vie sécurisé et serein à la population et lutter durablement contre la délinquance.

Le projet

En complément de ces actions et afin de lutter efficacement contre la délinquance, la municipalité a mis en place un dispositif de vidéoprotection. 20 caméras sont ainsi installées en  ville depuis 2015. Mené conjointement avec la Ville de Saint-Ouen-l'Aumône, ce projet inclut le Centre de Supervision Urbaine (CSU) et le recrutement d'agents de surveillance. Car installer des caméras en ville, sans visionnage et alerte en cas d'infraction, n'aurait pas été une réponse efficace. Les deux communes ont donc opté pour une vidéoprotection active qui permet en cas d'acte de délinquance constaté une alerte immédiate des agents de la Police nationale et municipale. Coût de l'opération pour Pontoise : environ 500 000 €, financés à hauteur de 120 000€ par l’État via le Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance et de 152 413 € par le Conseil départemental du Val-d'Oise.

Les objectifs d'une vidéoprotection ?

En partenariat avec les services de sécurité de l'Etat, la mise en place de la vidéoprotection s'inscrit dans le cadre de la convention de coopération entre la Police municipale de Pontoise et la Police nationale de Cergy-Pontoise. Les objectifs de la vidéoprotection sont :
- de prévenir les atteintes aux personnes et aux biens, principalement sur des secteurs où la délinquance constatée est croissante ;
- d'augmenter le sentiment de sécurité des Pontoisiens ;
- de sécuriser les bâtiments et les espaces publics.
Cette politique est conciliée avec l'impératif respect des libertés publiques et individuelles.

La gestion de ce nouvel outil

Afin que la vidéoprotection soit réellement un outil de dissuasion de tout acte de délinquance, le Centre de Supervision Urbaine (CSU) est géré conjointement par les Villes de Pontoise et de Saint-Ouen-l'Aumône. Les images des caméras sont visionnées par des agents qui ont la charge d'avertir, selon la nature de l'incident, la Police nationale ou les agents territorialement compétents de chaque Police municipale. Pour faciliter les enquêtes, les images sont systématiquement transmises au commissariat de Cergy.

Les lieux d'implantation

Les lieux d'implantation, validés par les services de la Direction Départementale de la Sécurité Publique, ont été définis soit pour prévenir des faits de délinquance sur un site précis, soit parce qu'ils correspondent à des “circuits de fuite” que les fauteurs de trouble empruntent fréquemment. 20 caméras sont installées en ville :  

  • avenue de Verdun / chemin du Nouveau Saint-Martin ;
  • place de la Piscine ;
  • rue de l'Hermitage / quai du Pothuis ;
  • place du Souvenir ;
  • rue Gambetta / rue Jules-Lambert ;
  • rue Thiers (haut des marches) ;
  • place du Général de Gaulle ;
  • rue de Gisors (face à la Citadelle) ;
  • place Van Gogh ;
  • place de la Paix ;
  • boulevard de l'Europe ;
  • avenue Kennedy / avenue Bougara ;
  • rue Henri-Matisse ;
  • avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny ;
  • chaussée Jules-César / avenue François-Mitterrand ;
  • gare routière haute ;
  • rue de l'Hôtel de Ville ;
  • rue des Etannets / rue de Rouen ;
  • chaussée Jules-César / rue de Rouen ;
  • une caméra mobile.

Hôtel de Ville

2, rue Victor-Hugo
95 300 Pontoise
Tél. 01 34 43 34 43

Lundi, mardi, mercredi : 8h45-17h
Jeudi : 14h-17h
Vendredi : 8h45-16h30
Samedi : 8h45-12h15

Lettre d'information

randomness