Pontoise

Ville d'art et d'histoire
  • Stay

Colette Gamel, une femme d’exception

Colette Gamel

Cet été, une Pontoisienne connue de tous s’est éteinte à l’âge de 78 ans. Originaire d’Aincourt puis boulangère à Paris, Colette Gamel, née Néel, était un peu la « Laurette » de la chanson de Michel Delpech. Cette personnalité, charismatique et affable, était appréciée des Pontoisiens pour son écoute, son humour, sa bonne humeur et son sens de l’initiative.

En 1959, à seulement 19 ans, elle avait repris, avec son mari Lucien, le bar-tabac ‘‘Le Saint-Claude’’ (6, place du Grand-Martroy) pour le rebaptiser ‘‘Le Flash’’, en référence à une marque de cigarettes à la mode et à un voisin photographe.

Ce commerce, rénové en 1965, devint l’un des lieux emblématiques de Pontoise et le siège du club de rugby pour lequel Colette a animé des 3ème mi-temps mémorables jusqu’en 1985. Propriétaire d’un café à Magny-en-Vexin durant ses années de retraite, cette mère de deux enfants était revenue vivre à Pontoise en 2000. Elle y vivait toujours et allait fêter avec son mari ses noces de diamant, symbolisant leurs 60 ans de mariage.

La Municipalité exprime à son mari, à ses deux enfants ainsi qu’à ses proches ses sincères condoléances.